Catégorie

Perspectives

Perspectives

Observons les métiers de la com’

14 mai 2020
f4095772-13e6-4bcb-8f11-109d7c0605a9

INSTANTS PRÉSIDENT :
avec les pros à l’APACOM

Mai 2020, les communicants sont toujours confinés en passe d’être libérer. Au même instant, l’APACOM vient de clôturer la 5ème édition de l’Observatoire des Métiers de la Communication en Nouvelle-Aquitaine, avec des résultats déjà obsolètes face à la crise sanitaire. Se pose alors de nouvelles questions : comment rendre public cette mission d’envergure ? Comment se retrouver malgré les contraintes sanitaire ? Comment proposait déjà un réajustement de nos observations face à ce que nous sommes toutes et tous en train de vivre ? Cf. Lire « Com VS Covid » par Béatrice Vendeaud, Présidente de Réseaux Com’ Nouvelle-Aquitaine.

Le soir du 12 mai, nous maintenions un rendez-vous traditionnel en changeant son format et déjà encourager les échanges à venir / avenir.. Nous nous retrouvions enfin ensemble pour :

  • Découvrir un nouvel observatoire régional pour percevoir 2019 tout en analysant déjà 2020 à l’échelle de la Région Nouvelle-Aquitaine.
  • Fêter 20 ans d’observation pour l’APACOM, pour être, saisir et rester toujours dans l’air du temps… Une dynamique lancée sous la présidence de Nathalie Coiquaud en 2000, souvenirs – souvenirs !
  • Encourager la mutualisation et l’action fédérative, avec l’implication de Réseaux Com’ Nouvelle-Aquitaine et l’effort partagé de :
  • Rassembler nos partenaires – la Région Nouvelle-Aquitaine, Pôle Emploi Nouvelle-Aquitaine, le Master Communication des Organisations de l’ISIC – Université Bordeaux-Montaigne, l’ISEG Bordeaux – et nos soutiens – ISCOM Bordeaux & Ville de Bordeaux.
  • Remercier l’ensemble des bénévoles mobilisés sur ce travail considérable (une pensée toute particulière pour Marie Dubois et Béatrice Vendeaud) & les 150 auditeurs présents ce soir là.

 

 

À l’heure où chacun.e vit des instants particuliers, c’est à distance que l’APACOM vous présente cette année les résultats de son Observatoire. Être capable de prendre du recul sur nos activités c’est bien l’enjeu majeur de ce travail prospectif : un exercice répété, mais non répétitif qui nous permet de réinterroger nos pratiques et de mesurer l’impact économique de nos métiers à l’échelle de notre territoire régional.

Lisons tout d’abord une carte postale d’une époque passée mais pas totalement révolue : observons 2019 !

Les professionnels de la région défendent clairement leur « 1% communicant ». Affichant un chiffre d’affaire à la hausse (1% du national), la communication en Nouvelle-Aquitaine existe plus que jamais. Annonceurs, Agences, Prestataires, Indépendants, des profils bien différents qui dessinent un secteur souvent en tensions, mais qui, ensemble, comptent assurément !

Toutefois, qu’en est-il aux yeux des autres ? Quels regards portent les dirigeants sur la communication et les communicants ? Pas de réelles surprises, mais des points d’étonnements qui doivent nous inciter à montrer, valoriser et défendre davantage nos compétences et savoir-faire.

En quelques mois les temps ont changé, en pleine crise sanitaire, face à « l’ultimatum Covid19 », analysons 2020 !

Au cœur des inquiétudes personnelles, des incertitudes professionnelles, des turbulences économiques ; travailler autrement, communiquer différemment (à la maison) a aussi induit d’autres manières de faire. Nous avons su développer nos capacités à tisser du lien, rester en relation ou encore gagner en créativité… Se réinventer pour surmonter la crise.

En ce sens, cet Observatoire est déjà différent ! C’est sans doute celui de la réaction qui nous invite au changement ? Face à un ultimatum nous percevons les prémices d’une Ultima Com’ : les questions de sens, d’éthique, de responsabilité et de proximité ne sont plus de simples valeurs à défendre, mais bien des principes à adopter. La situation nous encourage à nous adapter, à transformer nos pratiques de communicants pour répondre au besoin du moment. Ici, nous observons la communication évoluée, nous écoutons les femmes et les hommes changés.

Bonne découverte, bonne lecture !

Les détails de l’étude sont à retrouver sur la plaquette de l’Observatoire 2019/2020.

Perspectives

À mi-mandat : APACOM, on remet ça ?

7 février 2020
84865594_10157990273363808_1453614664670773248_n

INSTANTS PRÉSIDENT :
avec les pros à l’APACOM

Juste après le temps fédérateur de notre Assemblée Générale, le premier Conseil d’Administration est toujours un moment symbolique. À mi-mandat cet instant peut paraître anodin, pourtant il s’agit ici de marquer un nouveau départ : accueillir de nouveaux élus, rappeler les ambitions qui nous animent et insuffler de nouvelles envies d’agir. Entre bilan et perspectives,  j’ai souhaité dresser le portrait de l’APACOM d’aujourd’hui. Je me suis donc adressé au Conseil en ces mots :

 

Chers collègues, chers amis,

Aujourd’hui, on remet ça ! … Mais poursuivre un engagement, donner une suite à ce mandat, ne s’inscrit pas simplement dans une continuité. J’aime y voir un nouvel élan, la possibilité d’écrire une nouvelle page de notre Histoire, avec envies et énergies.

En 2020, l’APACOM se doit toujours d’être inspirante…

Avec des mots, des images, un discours, une identité qui se veut toujours plus cohérente. La fin justifiera les moyens : une plateforme de marque, une ligne éditoriale renouvelée et une charte graphique enfin développée.

Ici, ne nous méprenons pas, au travers de ces nouveaux outils nouveaux réflexes, c’est bien le sens de notre action qui mérite toute notre attention.

Les valeurs de l’APACOM résonneront aussi au fil d’une année d’événements :

En avril, la sortie d’un nouvel Observatoire, outil majeur de veille et de prospectives qu’il convient de faire connaître encore davantage… ici et ailleurs, en Nouvelle-Aquitaine et au-delà.
Fin juin, une Nuit de la Com, qui promet d’être encore plus créative, un événement fédérateur pour nos adhérents qui saura conjuguer ouverture et rayonnement de nos métiers.
Le grand rendez-vous des Trophées revient sur nos terres en novembre, une belle occasion de continuer à tisser du lien avec nos amis du Club de la Com de Toulouse, de relever un défi organisationnel mais aussi de donner à cette 8ème édition une saveur particulière. La motivation est là !
Enfin… Enfin le retour l’APACOM Show, pas la promesse d’une grande soirée, mais un gala caritatif dans l’échange et le partage, un moment de créativité que je souhaite humble, convivial et surtout teinté d’une belle proximité.

Cette succession de dates, ces grands moments associatifs ne serait nous faire oublier la nécessité de faire rayonner nos missions… notamment en fortifiant encore davantage notre réseau de partenaires, en sachant saisir les différentes opportunités : actualités, enjeux de territoires ou questions professionnelles ou débats nécessaire à se poser.

Une nouvelle fois,
la volonté et le désir de nos adhérents seront notre moteur.

Rappelons-nous, qu’au-delà des outils, du paraitre, des « moments de fête », notre dynamique associative se lit aussi au travers des « moments de tête »… j’entends notre faculté à agir, réagir, proposer et se réinventer.
N’ayons pas peur d’oser, de tenter et même d’essayer encore !

Si l’engagement s’éprouve au quotidien…
Il convient de toujours mettre nos adhérents au centre : Agences, Annonceurs, Indépendants et Médias … Avec une offre pour tous et pour chacun.

A l’heure où tout évolue très vite et où nos pratiques n’échappent pas à cette évolution, il est important de partager des fondamentaux qui nous permettent de nous rencontrer, de nous retrouver.
En évoquant la nécessité de se rassembler, j’aurais là une pensée toute particulière pour le 11 septembre prochain qui nous convie déjà à Limoges pour les ESTIVALES : le grand rendez-vous fédérateur de tous les communicants de Nouvelle-Aquitaine, auquel l’APACOM doit répondre présent, en mobilisant fortement ses adhérents.

Alors, au grès de nos différents rendez-vous, restons curieux, ayons soif de découvertes… Restons responsables et tourner vers l’avenir.

Enfin, n’oublions pas le véritable enjeu d’une dynamique associative professionnelle : défendre et promouvoir nos métiers, créer du lien et d’autres « passerelles intelligentes ».

Après une année de présidence riche et tumultueuse, je ne retiens que le meilleur… Me voilà à nouveau prêt pour vous encourager, vous soutenir et m’investir à nouveau en confiance, pour accompagner nos projets.

Bref, sans transition, j’ai hâte que ça recommence,
hâte de faire rayonner ensemble l’APACOM 2020 : à corps et à cœur.
Merci à vous.

Perspectives

Exposition

6 février 2011

Perspectives / Février 2011

EXPOSITION
du 1er février au 11 mars 2011 au Conseil Général de la Gironde


« Lever les yeux » :
une autre manière de découvrir les missions du CAUE

Inauguration :
Le lundi 7 février 2011 à 18h30
Hall de l’Immeuble Gironde
Conseil Général de la Gironde
Esplanade Charles-de-Gaulle – 33074 BORDEAUX Cedex

L’exposition : une installation scénographique / mise en lumière
A travers un parcours-découverte, librement et sans contrainte, le long d’un chemin ponctué d’images et de mots, les visiteurs découvrent une histoire, un organisme et des missions, celles du CAUE de la Gironde.Au delà du « temps d’exposition » :

  • Nos architectes-conseillers ou juriste vous rencontre pour bénéficier de conseils gratuits, lors de 6 permanences au Conseil Général de la Gironde.
  • Nos architectes, urbanistes et paysagistes proposent des anmations et conférences à destination du public scolaire pour apprendre à décrypter un paysage, appréhender un bâtiment et découvrir l’architecture et son histoire.

Contact CAUE DE LA GIRONDE :
caue33@wanadoo.fr / 05 56 97 81 89

Perspectives

6 octobre 2010
Octobre 2010 – Perspectives
Une sensibilisation à l’urbanisme durable

le 7 octobre de 9h à 17h
à la maison de la promotion sociale
d’Artigues-près-Bordeaux

Le CAUE (Conseil d’Architecture d’Urbanisme et d’Environnement) organise cette journée à destination des élus et des techniciens des collectivités locales, afin de présenter les grands principes de l’Approche Environnementale de l’Urbanisme (AEU) et quelques exemples Aquitains.

Cette journée sera l’occasion :
  • de revenir sur les fondements du Grenelle II
  • de présenter la démarche, la mise en place, le dispositif AEU : une méthode adaptable à toutes les étapes du projet.
  • de partager des expériences à différentes échelles de territoires, avec une grande diversité d’acteurs.

L’urbanisme durable
une nouvelle façon de penser le projet d’aménagement

Aujourd’hui, il est de moins en moins concevable d’initier un projet d’aménagement sans prendre en compte sa dimension environnementale, sociale, économique… sans envisager une vision transversale traduisant une perception d’ensemble.
Consulter le programme détaillé sur : http://www.cauegironde.com/