Perspectives

Observons les métiers de la com’

14 mai 2020
f4095772-13e6-4bcb-8f11-109d7c0605a9

INSTANTS PRÉSIDENT :
avec les pros à l’APACOM

Mai 2020, les communicants sont toujours confinés en passe d’être libérer. Au même instant, l’APACOM vient de clôturer la 5ème édition de l’Observatoire des Métiers de la Communication en Nouvelle-Aquitaine, avec des résultats déjà obsolètes face à la crise sanitaire. Se pose alors de nouvelles questions : comment rendre public cette mission d’envergure ? Comment se retrouver malgré les contraintes sanitaire ? Comment proposait déjà un réajustement de nos observations face à ce que nous sommes toutes et tous en train de vivre ? Cf. Lire « Com VS Covid » par Béatrice Vendeaud, Présidente de Réseaux Com’ Nouvelle-Aquitaine.

Le soir du 12 mai, nous maintenions un rendez-vous traditionnel en changeant son format et déjà encourager les échanges à venir / avenir.. Nous nous retrouvions enfin ensemble pour :

  • Découvrir un nouvel observatoire régional pour percevoir 2019 tout en analysant déjà 2020 à l’échelle de la Région Nouvelle-Aquitaine.
  • Fêter 20 ans d’observation pour l’APACOM, pour être, saisir et rester toujours dans l’air du temps… Une dynamique lancée sous la présidence de Nathalie Coiquaud en 2000, souvenirs – souvenirs !
  • Encourager la mutualisation et l’action fédérative, avec l’implication de Réseaux Com’ Nouvelle-Aquitaine et l’effort partagé de :
  • Rassembler nos partenaires – la Région Nouvelle-Aquitaine, Pôle Emploi Nouvelle-Aquitaine, le Master Communication des Organisations de l’ISIC – Université Bordeaux-Montaigne, l’ISEG Bordeaux – et nos soutiens – ISCOM Bordeaux & Ville de Bordeaux.
  • Remercier l’ensemble des bénévoles mobilisés sur ce travail considérable (une pensée toute particulière pour Marie Dubois et Béatrice Vendeaud) & les 150 auditeurs présents ce soir là.

 

 

À l’heure où chacun.e vit des instants particuliers, c’est à distance que l’APACOM vous présente cette année les résultats de son Observatoire. Être capable de prendre du recul sur nos activités c’est bien l’enjeu majeur de ce travail prospectif : un exercice répété, mais non répétitif qui nous permet de réinterroger nos pratiques et de mesurer l’impact économique de nos métiers à l’échelle de notre territoire régional.

Lisons tout d’abord une carte postale d’une époque passée mais pas totalement révolue : observons 2019 !

Les professionnels de la région défendent clairement leur « 1% communicant ». Affichant un chiffre d’affaire à la hausse (1% du national), la communication en Nouvelle-Aquitaine existe plus que jamais. Annonceurs, Agences, Prestataires, Indépendants, des profils bien différents qui dessinent un secteur souvent en tensions, mais qui, ensemble, comptent assurément !

Toutefois, qu’en est-il aux yeux des autres ? Quels regards portent les dirigeants sur la communication et les communicants ? Pas de réelles surprises, mais des points d’étonnements qui doivent nous inciter à montrer, valoriser et défendre davantage nos compétences et savoir-faire.

En quelques mois les temps ont changé, en pleine crise sanitaire, face à « l’ultimatum Covid19 », analysons 2020 !

Au cœur des inquiétudes personnelles, des incertitudes professionnelles, des turbulences économiques ; travailler autrement, communiquer différemment (à la maison) a aussi induit d’autres manières de faire. Nous avons su développer nos capacités à tisser du lien, rester en relation ou encore gagner en créativité… Se réinventer pour surmonter la crise.

En ce sens, cet Observatoire est déjà différent ! C’est sans doute celui de la réaction qui nous invite au changement ? Face à un ultimatum nous percevons les prémices d’une Ultima Com’ : les questions de sens, d’éthique, de responsabilité et de proximité ne sont plus de simples valeurs à défendre, mais bien des principes à adopter. La situation nous encourage à nous adapter, à transformer nos pratiques de communicants pour répondre au besoin du moment. Ici, nous observons la communication évoluée, nous écoutons les femmes et les hommes changés.

Bonne découverte, bonne lecture !

Les détails de l’étude sont à retrouver sur la plaquette de l’Observatoire 2019/2020.

Vous aimerez aussi

Aucun commentaire

Répondre