Catégorie

Veille

Veille

Dans tous les sens #FB14

7 juillet 2016
FACES B 14

A LA UNE // Faces B #14 – Dans tous les sens photo réalisée par Anthony Rojo avec la complicité de Mathieu Devaux-Sabarros

Entre l’essence et les mots, donnez du sens à votre été :
découvrez le nouveau FACES B #14

13654138_10154390034984044_88996851436234561_n


Sur un air d’Eurovision, j’apprivoise mes obsessions.

En écoutant la France, « j’ai cherché un sens à mon existence » !
Tout me pousse à une recherche constante, sans avoir peur des contre-sens. Quand j’écris, je m’accroche au sens organique du texte, pour dépasser tout monologue et permettre une conversation. Quoi que j’éprouve, je tente d’habiter ma vie dans son intensité naturelle. Soudain, je le trouve :
tel un point de repère me donnant l’envie d’être moi, c’est lui le sens de mes pourquoi !

Faces B / N°14 – Été 2016 – http://facesb.fr/
magazine gratuit en ligne… Bonne lecture !

Veille

Du côté de chez soi #FB12

22 octobre 2015
2015-10_FB

à pas menus, le bel Automne est revenu :
venez faire un tour du côté de chez-soi !

FacesB12_NC

Portrait d’Anthony Rojo – octobre 2015

Nous avons déjà tous ressenti le bonheur de rentrer « chez-soi », comme celui d’atteindre l’objet d’une quête. Mais l’avons-nous déjà envisagé ? Ensemble, sur le seuil de notre « chez-nous » essayons de le chercher, de le comprendre voir de s’y retrouver…

Après l’agitation de l’été, je crains parfois me retrouver loin du monde, à distance de la société. Or, quand on en est sorti, difficile d’y entrer à nouveau ! Alors, même si j’éprouve rapidement le besoin de reprendre ma place dans « l’animation du dehors », j’aime aussi pouvoir rentrer à la maison. J’apprécie y être seul pour me ressourcer, mais aussi pour donner du sens au « chez-soi». Ici où tout est calme, apaisé.

2 chaises / 1 table / 1 lit / 1 toit / peut bien résumer mon « chez-soi »… 31 ans peuplés de rêves en grand, bienvenue chez moi !

 

Pour partager avec nous l’aventure FACES B,
Suivez nous sur Twitter, retrouvez-nous sur Facebook
N’hésitez pas à nous contacter !

FacesB12_equipe

Un comité de rédaction, chacun chez soi ou ensemble dans le même lit !

Bonne lecture !

Veille

Un peu, beaucoup, à l’infini #FB8

30 mai 2014
2014-06_FB

 

Printemps / Eté, peut importe la temporalité : aujourd’hui, Faces B se vit à l’infini
 A vos marques, prêt, likez, partagez…
… Faites tourner plus que jamais !

 

 

« … Ah si seulement on pouvait vivre à l’infini, voilà qui me simplifierait la vie ?

… Pas si sûr ! »

Portrait d’Anthony Rojo – mai 2014

 

On ne sait d’où il part, ni
vraiment s’il s’arrête. Nous avons même du mal à comprendre qui il est.
Pourtant, qu’il soit un ou plusieurs, l’infini ne me fait pas peur ! Il
m’inspire une liberté, un nombre illimité de possibilités. Il me pousse souvent
à me perdre dans les plis du temps ou même à partir loin devant : vers des
espaces sensoriels propices aux espérances, aux rêves comme aux
croyances ; vers des terrains singuliers peuplés de mots et de quelques
pensées, où je vous convie d’ailleurs à venir me retrouver.

Pour partager avec nous l’esprit FACES B,

n’hésitez plus à venir nous retrouver sur FACE(S) BOOK.
Pour le comité de rédaction aussi,
à chacun son selfie !

 

Bonne lecture
Veille

Vous saurez tout sur le bisou ! #FB6

21 octobre 2013
Image4
FACES B n°6 – « Quand la bise fut venue » ! – Automne 2013
Photo de UNE réalisée par Anthony Rojo, avec Anne Quimbre, la Papotiche


« je vous BISE très fort »

 

Pile ou face ?
Baiser religieux, baiser dangereux !
« Kissing nun » d’Olivier Toscani pour Benetton,
un choix immortalisé par Anthony Rojo
Envie de proximité, volonté d’échanger ou de se rapprocher qui nécessite tout de même d’y être autorisé, difficile de tenter l’expérience du baiser sans y être invité.
Loin du bisou fou qu’on dépose (presque) n’importe où, l’expérience du baiser en appelle forcément à plus d’intimité. Au-delà d’une simple politesse, expression de sentiments distingués, la bise s’assimile plutôt aux messages personnels subtilement envoyés : mon baiser régulier se teinte de familiarité, mon baiser appuyé empêche parfois l’amour de se faner, mon baiser d’intuition laisse paraître souvent de vives émotions…
Mais faut-il finalement vouloir tout décoder ? Sans recettes et sans présupposés, le baiser ne peut-il librement se donner, sans se faire annoncer ? Prenez garde finalement, méfions nous d’un tel acte et de sa réaction !
Ainsi, si la bise reste une affaire choix, offre personnelle qui ne se monnaye pas, inutile plus que ça de s’avancer vers moi… si celle-ci doit venir, sûr qu’elle arrivera !
Pour l’heure je m’autorise, ici parce que c’est vous,
non pas la fameuse bise, mais juste un « FACES Bisou ».

 

Bons baisers du comité de rédaction FACES B
Pour partager l’esprit FACES B, retrouver-nous sur FACE(S) BOOK.