Catégorie

Non classé

Non classé

10 mars 2010
Mars 2010
Évolution, Développement, Stimulation…

INSPIRATION(s)

The Cranbarries – « Free to decide« , 1993

Perdu dans un hiver, isolé des restes du monde, nous apprenons beaucoup sur nous-mêmes. « Nous doutons de ce que nous sommes, nous nous doutons du reste« … nous ne savons plus, nous sommes parfois déçus . Pourtant, loin de ce sentiment de perte, nos réflexions, nos actions, nos réactions et nos sensations nous aident finalement à traverser l’hiver, pour que vive enfin ce printemps !

Un printemps, symbole de renouveau, qui nous pousse, aujourd’hui, à ouvrir les yeux pour porter désormais un regard neuf sur les choses qui nous entourent. Il convient donc d’aller chercher l’inspiration, celle qui peut nous permettre de reprendre notre souffle pour continuer à vivre une vie concernée, en confiance, toujours avec sérénité.Pour nous accompagner dans cette « rentrée printanière », entre actions et inspirations, il parait important de défendre maintenant ses idéaux : Coté Pro :
– La communication interactive, internet et nous –

Doit-on poursuivre et croire en la révolution interactive, celle qui nous invite via Internet et le web 2.0, à inventer un nouveau langage ?
S’il parait important de faire migrer les modes de communications, d’enrichir nos connaissances, puisque nous ne devons pas renier les évolutions de la société et ses élans virtuels, si nous pouvons en être fier et saluer l’efficacité des innovations techniques ; nous devons aussi nous méfier des usages qui en sont fait et rappeler que tout développement et changement entraîne des effets pervers. Alors, sans aucune vision passéiste, même sous l’ère du « tout numérique », l’information nécessite une certaine éducation, pour qu’elle reste une matière que l’on puisse gérer, surveiller et respecter. En ce sens, peut-être n’est-il pas bon de trop communiquer, l’interactivité nous pousse-t-elle à garder quelques secrets ? Coté Perso :
– Tenir et se tenir, maintenir un équilibre
Puisqu’il parait important de ne pas effacer le passé ou ne pas oublier son passé, autant lui trouver une utilité : c’est peut être lui qui peut nous aider à déclarer la paix ! Mais, quand on évoque un déclaration de paix, on pense souvent au conflit qui nous oppose aux autres, mais pas forcément aux difficultés qui peuvent nous éloigner de nous-mêmes. Ainsi, autant positiver, résister, tenir et rester digne, pour trouver dans son passé les clés de son histoire et composer seulement selon les avec les incidences des événements présents. Cela peut nous engager à répandre l’amour et si on est plus doué, peut être même retrouver sa paix !
Campagne Publicité. « Siemens – soyez inspiré.com« , 2001
Dans la suite logique de toutes ces inspirations, le mois de mars comme jalon, entre musiques et cinémas, découvrez le programme du mois :mars 2010 : des visages, des figures,
des Césars, des Victoires…

  • Coté Zoom : Face à une prise de conscience du développement durable, la société, les citoyens et les élus essayent de prendre en compte de nouveaux enjeux. Crise climatique, énergétique, écologique… : « l’approche des territoires en transition est-elle adaptée à l’agglomération bordelaise » ?
  • Veille Doc : Juste une invitation à la lecture ou une envie de s’échapper avec « Absoluement dé-bor-dée ! » ou le paradoxe du fonctionnaire. Le tout premier livre (issu d’un blog) de Zoé Shépard qui nous montre, au second degrés et parfois vitriol, que faire les 35h en un mois devient possible dans la fonction publique.
  • Veille Com : Une communication qui bouge en Gironde ? c’est plus que possible, c’est une évidence, avec : la 3ème édition des « Regards sur la Com. » (ISIC) et les « Face à Face de la Com. » (APACOM). Retours…
  • Portrait du mois : Batteur renommé, musicien de « studio » et de « scène », Manu Katché nous offre un jeu musical simple et naturel où la musique devient pour lui « la manière de communiquer la plus noble ».
  • Coup de Coeur : En ce mois de Mars, on entre une nouvelle fois dans la danse : à chacun son interprétation, sa manière d’apprécier « 4 tendances pour un ballet« .
  • Perspectives : 14ème Salon Projet Habitat (communiqué) – les 12, 13, 14 mars au Hangar 14 à Bordeaux : s’informer et réfléchir avant de construire, le CAUE réaffirme ses missions de conseils.

Le sentiment involontaire de MUSE
« Unintended« , 1999

« Prenez la vie du bon côté
et soyez inspiré »
Bonne lecture

Non classé

9 février 2010

Février : un mois teinté de pensées rationnelles

« Ça ne tombe pas parfaitement »

Qui n’a jamais rêvé, de grandir, de vivre, de devenir…
… chef d’entreprise, soldat du feu ou artiste talentueux
… père comblé, femme engagée…
… ou auteur d’une histoire à succès ?
Seulement voilà même dans nos rêves de perfection, la vie ne nous impose-t-elle pas certains rebondissements ?
Petit contretemps, points de vues différents, horaires décalés ou rendez-vous manqués… tant de détails qui font qu’on ne peut rien prévoir, ni percevoir à l’avance, tant de projets et d’aventures humaines qui rendent finalement la vie moins formatée et aseptisée : cette même vie devient alors si singulière, si authentique, si sincère, si cruelle même parfois, dans ce qu’elle a de si unique.
En février, nous tendons donc vers plus de rationalité :
Tout n’est pas noir, tout n’est pas rose
Tout est imprévisible et parfois imparfait,
même l’amour, le vrai, peut en être troublé !

« Spot Commercial TNT » – Publicité 2009

Ainsi, oui ! Si le mois de février doit faire ressortir des évidences, autant que ce soit de manière détourné, toujours et encore sur un ton amusé. Loin des Valentins et des Valentines, loin de tout les 14th de février, il faut savoir conserver les fleurs et les symboles et vivre le temps présent, dépasser les beaux sentiments, rester ancré dans notre temps.

« Le grand blond avec une chaussure noire« , Yves ROBERT, 1972
Alors à l’image « d’un grand blond » sans chaussure, les pieds ancrés bien au sol, découvrez un programme bancal dans son idéal :

  • Coté Zoom : Imaginons un dialogue entre constructeur, artiste et humaniste… Peut on concevoir une relation entre architecture et communication ? L’exposition Répons proposée par Arc en Rêve, nous donne à voire la genèse de l’oeuvre de Renzo PIANO qui célèbre les usages… Retour sur « Renzo Piano Building Workshop » et la conférence inaugurale du 18 février 2010.
  • Coté Coeur : Prenons un grand verre d’eau fraiche en découvrant la nouvelle chorégraphie d’une « Water lady » – Coup de coeur à « Eau« , la médiation aquatique de Carolyn CARLSON.
  • Coté Com : Zapping territorial, ça bouge en Gironde – découvrons la sphère publique dans tous ses états : 33, ISIC et moi !
  • Côté Doc : Le Zen News vous présente la crème du Monde – « Le Mensuel« , un petit format qui vous permet de relire toute l’actualité complète du mois… En un mot, le meilleur du « Monde » dans un magasine élégant.
  • Portrait du Mois : En dilletante, Jacques DUTRONC alterne chanson et cinéma et forge son image de personnalité atypique et réservée. A l’occasion de son grand retour sur scène dressons le portrait du gentleman cambrioleur
  • Perspectives : Partons à la découverte de « Maisons de Gironde« , le premier ouvrage de la collection « Architectures et Paysages en Gironde » (CAUE de la Gironde / le Festin) .

En ce mois de février,
regardons au présent,
laissons partir nos coeurs,
méfions nous un instant,
est ce vraiment un rêve
ou bien est-ce illusion ?Reproduction Interdite / Copyright A&P
Carnaval de Dunkerque 2010 / Coup de coeur

« C’est pas du Saint-Laurent,
ça ne tombe pas parfaitement… »

Non classé

7 janvier 2010

Janvier : de nouvelles perspectives…

2010,
« Ça commence
avec vous… »

Finir 2009 poussé par le désir et commencer 2010 porté par une nouvelle passion : « Finir avec un amour et commencer avec un autre amour » ! Tel est l’objectif de chacun, je le crois, trouver une motivation pour continuer, se diversifier mais aussi s’impliquer toujours davantage… Nous savons qu’une année qui commence nous apportera mille et une possibilités, une réalité puissante qui nous faudra pourtant opposée, transposée, adaptée à une fiction sans cesse renouvelée !… quand le concret n’épouse pas forcément le projet…

Toutefois, croire aux projets, c’est s’ouvrir à de nouvelles perspectives, prendre un risque, envisager « d’autres possibles »… S’interroger, se remettre en question, oser et agir ! En politique, s’engager, c’est choisir de donner un nouveau sens à son propre itinéraire de citoyen…
En architecture, il peut s’agir de construire toujours plus haut, plus beau, plus ergonomique, plus utile… proche de l’autre ; en urbanisme, on peut souhaiter cette même proximité – en captant et adaptant les innovations techniques, en se rapprochant des usages actuels et des enjeux sociaux (problématiques liées au développement durable, aux nouvelles technologies…) – le projet environnemental illustre par lui-même cette volonté d’intégrer l’autre : permettre une alliance entre la matière naturelle et l’intelligence de l’homme…
Nous pouvons également soutenir nombre d’invitations artistiques, comme autant de langages différents qui nous permettent de transmettre un message, une émotion ou d’autres valeurs ajoutées pour nous approcher, nous rapprocher de cette vision contemporaine, de cette humanité, de la dimension globale de notre société… Ainsi, ces mêmes envie d’agir, de rêver, de rénover et de comprendre l’autre ne se retrouvent-t-elles pas dans une certaine noblesse d’action que suppose la communication.
En 2010, pour relever tout les défis, pour se tourner irrévocablement vers les autres, écouter et comprendre… n’hésitons pas à jeter nos corps dans la bataille. Au rythme du programme de janvier « que la douceur du proche nous soulève« …

  • Coté Zoom : « j’ai conservé sur moi des instants d’autrefois, j’ai perdu, au hasard, les discours et quelques discutions sans fin… » mais voilà l’essentiel, le substantifique miel. Suivons la tradition et dressons le bilan : c’était le Zen News en 2009.
  • Coté Veille : Entre la lumière noire, grave et intense de Pierre Soulages et les prémices d’une Monumenta « Personnes » de Christian Boltanski… par-ci par-là, que se passe-t-il dans le Paris d’ici bas ?
  • Coup de coeur : Ils ne voulaient pas travailler et découvrent pourtant, aujourd’hui la splendeur : quelques notes du dernier opus du groupe PINK MARTINI, « Splendor in the grass« .
  • Portrait du Mois : Portait d’une voix, son rire incarne la station, « Julie, une princesse en Europe 1″.
  • Perspectives : 2010, de nouveaux défis à relever pour le CAUE de la Gironde…

« Jeter son corps dans la bataille » a écrit Pier Paolo Pasolini.
Ce sont les mots qui m’ont inspiré à monter sur scène.
Raimund Hoghe, chorégraphe de « Boléro Variations », 2009.

« Heureux que 2010 commence avec vous
Là où naît l’inspiration… »
le Zen News vous souhaite une bonne et heureuse année

Non classé

19 décembre 2009

Décembre 2009

être, communiquer et partager…
…et enfin se retrouver…

« … En face à face… »

Si nous n’avons pas fait cela jusqu’à présent, c’est peut être, tout simplement, parce ce n’était pas le bon moment… parce que nous n’en ressentions pas le besoin ou sûrement parce que nous n’avons pas eu l’occasion.

Aujourd’hui, plus doute et plus d’excuse non plus, nous nous retrouvons juste ici, au bout de la course 2009 : seul avec vous, face à nous, face à vous !

Ainsi, en cette fin d’année, le Zen News nous offre, la possibilité d’entrevoir un nouvel espace de parole voire même une occasion unique, celle qui nous permet de tout résumer : décembre 2009 ou un exercice difficile à réaliser, l’épreuve du bilan à renouveler.

« En face à face avec vous :
entre savoirs, savoirs faire et savoirs être »
© C.Otharan – 2009

En cette fin d’année, sans complaisance et sans pour autant perdre la face, nous avons souhaité comprendre pourquoi nous en sommes là, aujourd’hui et maintenant ?
L’enjeu reste donc d’établir un « état des lieux », un point de situation, en analysant notamment une liaison entre vie publique et privée ; en traduisant la relation singulière que nous pouvons envisager entre l’être et l’activité de communiquant.

En 2009, il a fallu user de quelques « astuces d’anti-crise », en effet les perspectives n’ont pas toujours été faciles et les envies de s’évader furent nombreuses.
Alors, nous en sommes venus à nous demander si la communication n’avait pas finalement cette vertu positive qui permet de passer outre, car ceux sont bien les prérogatives de cette étrange science sociale qui nous invite à aller de l’avant, à la rencontre de l’autre. Cela nous emmenerait à percevoir la communication comme une vision qui nous pousse à l’introspection, pour en arriver finalement à une action de démonstration…

BORIS ZABOROV »Face à Face », 2005
La communication comme processus introspectif (relation de soi à soi),
l’évolution vers une dynamique démonstrative
(de moi à nous, de vous à moi)
La communication peut nous apparaitre comme ancrée dans un dispositif de relation. Un objet que nous batissons avec les autres ou l’illustration d’une matière qui s’adapte, qui se stabilise, qui évolue avec le temps, les besoins et les usages… C’est en cela que cette discipline reste en phase avec le réel, en nous emmenons parfois à cotoyer le doute, à concevoir et même envisager une autre idée du don.

Lorsque nous introduisons l’idée du doute comme celle du don, on s’attache plutot à une « pensée humaniste » de la communication : celle qui prône une adéquation entre ce que l’on est, ce l’on vend ou ce que l’on défend ! Si la « com », c’est évidemment de la stratégie, il nous faut donc adapter la stratégie à ce que nous sommes ou construire une stratégie basée sur notre unicité, croire aux valeurs de l’authenticité.

Ainsi, en cette fin d’année, après avoir usé quelques stratégies en n’oubliant pas pour autant son éthique : nous pouvons défendre plusieurs représentations du plan de communication.

L’image de la communication en 2009 peut donc être associée à plusieurs visages, plusieurs aspects, en répondant à un concept de « personnalité plurielle ».
En ce sens, le chargé de communication peut rester fidèle à ses idéaux, à sa conscience professionnelle tout en relevant son défi : il arrive à maintenir l’équilibre et accepter, de fait, cet étrange « face à face » avec les cibles, les publics et les messages.

« La communication de fêtes« ,
ou l’illustration exacerbée d’une pensée humaniste de communication

Le programme du Zen News, vous invite à fêter Noël dans la détente, avec :
  • Côté Zoom : L’ambition d’une « communication humaniste » ou l’intêret de maintenir un équilibre entre être (« le soi »), paroles (discours) et paraitre (image), en repositionnant le métier de chargé de communication vers celui d’un « créateur de liens »…
  • Coté Coeur : « Je veux un moment de paix pour fermer les yeux et me souvenir des aventures de ma jeunesse avant de m’engager sur une nouvelle route : celle de l’avenir« . Venez retrouver votre sourir d’enfant grâce à « Lang tôi, mon village » : le nouveau cirque vietnamien, du 22 au 26 décembre 2009 au TNBA.
  • Côté Veille : Puisuqe certains politiques vont mêmes jusqu’à nous proposer de « changer le monde » en chantant, redécouvrons ensemble le phénomène Lip Dub – définition et sélection -.
  • Le Portrait du Mois, nous invite, non sans humour, à entrer dans l’univers classe et déjenté d’un grand acteur francas : M. Edward Baer.
  • Perspectives : 1979 > 2009 – Le CAUE de la Gironde a eut 30 ans, le 3 décembre 2009 au Pavillon du Pin Galant, retour sur la manifestation.

Le Zen News vous souhaite
de merveilleuses fêtes de fin d’année

Richard CURTIS. -« Love Actually« , 2003

Bill NIGHY  » Christmas is all around »
in « Love Actually« , 2003

« Le merveilleux n’est pas ici ou là,
il est en face, toujours en face.
Inutile de regarder ailleurs,
ni plus haut, ni plus bas »
Pierre REVERDY

Non classé

8 décembre 2009
Avant Décembre, c’est toujours Novembre….

En quelques mots, images ou vidéos, le « Zen News » présente le billet de rattrapage de Novembre : puisque de minutes en minutes, on perd au moins une heure et nous avons laissé passer le temps, il fallait bien trouver une solution pour rattraper le fil de l’actualité.

En novembre nous n’avons donc pas eu le temps d’aborder :

– La question des usages : « Un Zoom » qui permet de s’interroger sur nos pratiques, actions humaines qui animent finalement les objets, en leur donnant du sens.

Quand on parle d’usage en communication, nous l’associons souvent au monde des technologies et arrivons vite à migrer sur les terrains de twitter et facebook ou autre tendance du web 2.0… L’occasion était donc trop belle pour montrer que le mot « usage » avait aussi des rapports avec le monde des objets (un aspect concret), en jouant également sur les modes de significations (en étant par exemple lié au souvenir et à la sensation) et les composants, les ingrédients du sens…

– Côté Cœur : Comment dresser le portrait de « l’Européenne » ? enjeux politiques ou forces créatives… Non, rassurez vous, ce billet n’a rien d’une réflexion bureaucratique : il revient sur la pièce de théatre de David Lescot – du 11 au 14 novembre 09 au TNBA.

– Cf. Reportage « NTFI L’Européenne »

– Cf. Reportage « 7 jours sur la planète ». -TV 5 Monde

– Côté Doc, tentons une nouvelle expérience : Et si on écoutait les confidences sur l’oreiller d’un champion de la BD : Bastien Vives jongle avec les bulles de l’amour et de la séduction dans son dernier opus : « Amitié étroite ».

Côté Veille : le Zen News vous invite à découvrir « les liens de ma rentrée culturelle bordelaise » :

* Tendre l’oreille pour écouter Madeleine PEYROUX en concert le 8 novembre 09 au Théâtre Fémina, « le Balcon » opéra de Peter Eotvos, à l’ONBA en novembre.

* Ouvrir grand les yeux pour apprécier une sélection cinéma autour des films : « Le Ruban Blanc » de Michael Haneke, « Le Vilain » d’Albert Dupontel, Michael Jackson’s « This Is It » et « 2012 » de Rolland Emmerich.

Enfin pour cloturer ce billet sur la thématique des usages et des objets, le « Zen News » dresse enfin le portrait du mois de Thomas FERSEN : un chanteur d’objets.

Non classé

6 novembre 2009
Novembre 2009
« Entre yaourt et lavabo,
ces drôles d’objets du quotidien »
Avec l’arrivée des jours froids on se retrouve souvent chez soi : au coeur d’un territoire connu, qui nous apaise, qui nous ressemble… le théâtre de nos usages quotidiens !
Dans cette petite vision du monde, plongé dans notre microcosme, nous nous trouvons et retrouvons au centre des choses – comme le centre d’un système qui gravite autour de nous, une vie peuplée d’objets dont on devient alors sujets… des objets qui n’ont aucunes significations mais qui donnent plutôt du sens, une valeur ajoutée : ils nous aident à accomplir l’action, de par leurs esprits de médiation – l’objet par définition reste aussi le moyen -.

« Partout…, défiant l’inventaire, qu’ils soient fabriqués ou qu’ils existent par eux-mêmes, les objets nous sollicitent et nous envahissent. »*

Boris VIAN. -« La Complainte du progrès« , 1956
critique drôle et anti-conformiste de la société de consommation
Souvent, nous passons à coté d’eux sans les voir sans même reconnaitre leur utilité, il convient donc parfois de les distinguer, de les observer, de les sentir, de les toucher, de les écouter…

Ainsi, après avoir pris le temps de cette contemplation, après avoir « rencontrer » ces objets, nous pouvons dépasser leur aspects « bêtes » et concrets et les envisager comme des ouvertures au monde, comme autant d’acteurs possibles et d’unité de sens à exploiter.

« L’objet appelle des souvenirs, des désirs et des rêves. Il appelle des mots, devient lui-même langage. En lui, s’est déposé un savoir qui vient de loin dans le temps. Il donne des ancrages, tisse des liens que je ne soupçonnais pas, par lesquels je deviens plus vivant. « *

« Yaourt » ou « Lavabo », c’est donc avant tout des mots, de drôles objets et pourquoi pas les éléments d’une combinaison semieutique nouvelle, une autre manière de communiquer ?

Un lavabo pour éviter des fuites… et l’union du yaourt et du lavabo, du tout et du n’importe quoi ! Des mots réels qu’on peut dire quand on ne sait plus quoi dire, des objets vivants quand on ne sait plus mettre des mots sur une peine ou une émotion… Entre yaourt et lavabo, c’est aussi nous mettre à distance de ce qui se passe réellement

« Yaourt & Lavabo« . -Christophe Willem, 2009
Deux mots, deux objets, quelle unité de sens, quel impact sensitif ?

En novembre, les jours froids nous invite à revisiter la quotidienneté, en essayant toujour d’être au plus juste de la sensation, à défaut d’être invariablement dans le sens.

pour aller à l’objet, il faut réapprendre le bon usage des sens.

* Roland Bourneuf in « L’usage des sens« 

Non classé

1 octobre 2009
Octobre 2009 : « en plein vents… »
« Tendre des ponts entre les cultures »
Ce mois-ci le « Zen News » vous invite à penser la relation entre nous et les autres : comprendre comment cette rencontre devient possible ? comment arrivons nous à bâtir des passerelles pour agir en connexion avec l’autre ou les autres ?

Le gigantesque pont en béton & bois orangé de « The Sequence« 
réalisé par Arne QUINZE.
Selon les désirs de l’artiste, cette composition artistique est destinée à représenter le mouvement dans la ville, à créer un pont entre les gens, symboliser la rencontre entre les différentes cultures de Bruxelles.
Par les questions du lien, nous en arrivons forcément à parler de Communication, à travers ses lieux et ses cibles ! La Communication, peut signifier une rencontre à envisager – un moment intime ou collectif à partager- comme un cercle qui s’agrandit, des murs qui s’écroulent, des frontières qui se dissipent ou même des barrières qui s’estompent, pour installer une ambiance, un univers, un contexte particulier.

=> Habiller le contenu, créer un cadre à la relation ou un contexte à l’événement comme « Chez Agnès b. rue Dieu« , le 25 janvier 09 pour NYCATA (New York City Art Teachers ) – Création Photographie Julien TAYLOR.

Alors pour penser le contenu, le coeur du message et de la relation – l’objet de ce qui fait l’intensité du lien – le « Zen News » s’intéresse aux publics : entre moi et moi, vous et moi, vous et vous… ils s’entendent entre eux, comme on se comprend entre nous et se tournent vers le monde !

« Mais qui sont ces publics ? »…
… Acteurs reconnus ou masses inconnues, richesses exploitées ou vecteurs manipulés… Parce que comme la relation, l’action de communication doit choisir une direction, il nous faut dépasser le schéma de pensée « émetteur – récepteur » pour définir un nouveau mode de participation :

Au coeur de la mécanique du lien, le programme du mois joue alors sur les principes de correspondances, les jeux de miroirs et la création de croisements… Partout où les publics peuvent se mêler et s’entremêler :
  • Côté Zoom comme Côté Coeur – un événement à la hauteur ? – : « Evento 2009 » , est un défi autant artistique, qu’événementiel voire communicationnel – En créant un nouveau rendez vous, il s’agit d’investir l’espace public de la ville de Bordeaux. Grâce à des interventions artistiques, théoriques et performatives présentées par plus de 50 participants et articulées par la notion de l’Intime Collectif, comment l’événement redessine la ville ? quels en sont les enjeux ? Découvrez les ingrédients de cette étrange idée…
  • Portrait du Mois : Après la ville planifiée du XIXe siècle et la ville globale du XXe siècle, après les expositions universelles et les capitales culturelles, l’artiste-architecte Didier Faustino veut donner vie à une autre ville : « une ville mentale et intime », genèse d’une pensée au coeur du projet « Evento« .
  • Côté Veille : Cerner le dedans et le dehors, être présent en interne comme en externe, difficile de saisir tout les instants… Alors, la veille incarne elle aussi un aspect parcellaire : entre presse, people et politique, dressez une carte postale furtive de l’actualité, tel est l’enjeu du genre sans cesse renouvelé !
  • Perspectives : Pratiques, techniques réflectives ou actives, découvrez toutes les possibilités offertes par cet outil réactif – « Le CAUE de la Gironde : mode d’emploi ».

En octobre, jetons des ponts entre les cultures, bâtissons notre espace de rencontre et donnons un nouveau sens au terme de public en déterminant ensemble la nature d’un rendez-vous… entre nous !

Non classé

14 août 2009
Août : « au coeur de la vie des autres »

« J’attends les invités… »

Une iconographie gastronomique et énigmatique
« Le Grand Dîner« . – A.Bashung. -2006

Et si l’été nous apparaissait comme une longue nuit à traverser !
« Juillet » pourrait être ce premier sommeil, calme, doux, mais léger : comme un instant fragile et facile à casser – tellement il est parfois difficile de se détacher du quotidien pour pouvoir se donner « un droit au repos » –.

Au contraire, le mois d’Août se révèle être ce sommeil réparateur et salvateur, celui où il devient possible de rêver, de se détacher, et d’aboutir à une certaine « plénitude » – l’objet de la quête souvent tant recherché ! – … un renouveau qui nous donne encore plus de force… celle dont nous avons besoin pour repartir, celle qui nous permet d’envisager d’autres projets, d’affronter d’autres peurs aussi, de relever d’autres défis et de connaître ou découvrir enfin d’autres « morceaux choisis ».

– La chaleur des nuits d’été –
« Nuit blanche II » by V.Sala, 2007
Mais, même si ce mois illustre le calme qui nous apaise, il n’en n’ai pas moins dépourvu d’actions – Nous considérant l’été toujours emplie de mouvements, de mots, de cris…, « de toi, de vous, de nous : de ceux qui font les gens, les autres« …. Ceux avec qui nous prenons conscience d’être, d’agir ou non… ces témoins qui nous permettent de prendre du recul sur notre propre vie !

« Le boléro de Ravel »
in « Les uns et les autres » de C.Lelouch, 1980

Ainsi, dans cette douceur estivale, le « Zen News » attends ses invités… en mettant notamment l’accent sur les AUTRES – ces hommes, ces femmes, ces êtres, ces dieux, ces diables qui constituent nos vies :
  • Coté Zoom : Face à face avec l’autre et entouré par les autres, que ferions nous sans la communication ? – état des lieux et questionnements – (juillet / août 2009).
  • Coup de Cœur : découvrons de nouveaux horizons ! On se perd dans la ville, se promène au hasard des rues… puis on croise un peu d’eau, un bateau plutôt rigolo et une baignoire pour balançoire… plus loin on vit sur le trottoir ou au cœur d’une drôle d’histoire… on parle de Bizet et d’Espagne, croisant taureaux et flamenco… – du 6 au 8 août 2009 à Libourne : profiter vivement des arts de la rue ; pas de panique, rien est bizarre, bienvenue à « Fest’Art » !
  • Portrait du Mois : Faisons une place à l’humour noir avec le comédien, chroniqueur et portraitiste Stéphane Guillon.
  • Perspectives On fait le bilan – Au delà de l’outil Fonds Solidarité Logement, comment faire fructifier les aides apportées et valoriser les actions… Comment répondre au mieux aux problématiques du logement social, comment lutter efficacement contre la précarité ? – Idées, réponses et propositions – . (juillet / août 2009)

Au mois d’août,
tournons nous vers les autres… « Si les Hommes existent, je les ai rencontrés
Mais le seul secret des Dieux, c’est de s’être invités
[…]
Si les Hommes existent, ils se sont aimés,
Dans un silence infini, j’attends les invités.
.. »Axelle Renoir & Alain Souchon. -« Les invités« , 1998

Non classé

16 juillet 2009

Juillet 2009 : toujours penser à la croissance… à sa croissance…

« On nous aurait trompé ? »

En un instant, en l’espace d’une minute, nous revoilà plongé dans l’été… un été plutôt nantais ! Une période qui nous invite à nous laisser aller, à se déstresser… se poser et enfin se reposer.
=> Nantes et son « Lieu Unique » (LU)

On se donne alors les moyens de nous couper du quotidien, on envisage plusieurs versions pour répondre à un seul exercice de style.
On sait que c’est si facile de ne rien faire, et pourtant on se demande encore comment nous allons recharger nos batteries, comment occuper « ce crédit inutile qui nous est offert » ?
« Pourquoi ne pas prendre un verre en terrasse ? »
Se trouver là, allongé, un Pierrier à la main, quoi de plus idyllique ! Mais attention, parfois « la vitrine du beau » peut dissimuler des vérités plus amères…

« Pub Perrier« , décembre 1997 :
Agence Publicis – Réalisateur : Bruno Aveillan – Création : Olivier Georgeon & Pierre Penicaud
Être jeune, c’est d’abord croire à tous les possibles… c’est porter, imaginer, créer de nouveaux projets… alors oui même parfois, c’est enjoliver les choses de la vie, pouvoir et vouloir seulement le meilleur en étant sûr d’y arriver !

Toutefois, à l’image de ce même verre de Perrier, on peut vous aussi vous tromper : certaines bulles peuvent vous rafraîchir, tandis que d’autres peuvent simplement éclater sous votre nez. Ainsi, dans n’importe quels projets, aventures ou défis, il est important de rester lucide, suffisamment détaché, pour ne pas se heurter aux récifs de certaines réalités, tomber ou se sentir berner – L’erreur, j’en demeure persuadé, peut devenir l’un des vecteurs de l’apprentissage –

Riches d’enseignements et au coeur d’un été paradoxal – autant apaisant et reposant, que torturé et troublant – le Zen News préconise un programme mitigé entre eaux douces et eaux salées :
  • Coté Zoom : en plein doute, apparences, vraisemblances, probabilités et plausibilités, savoirs et réflexions où en est la communication ? – état des lieux et questionnements – (juillet-août 09).
  • Coté Coeur : Explorons Nantes, la métropole atlantique – un festival de cultures d’ici et d’ailleurs, une saison estivale intense… mais aussi et surtout une ville totale qui ne renie ni son héritage passé, ni les innovations que lui offre désormais le présent.
  • Coté Doc : Comme l’été reste une saison propice à la lecture, place à différentes sélections : « entrez dans ma bibliothèque« , appréciez leurs goûts littéraires.
  • Coté Com : Toujours à Nantes, cap sur les Universités d’été de l’Evènement organisées par l’Association des Agences de Communication Événementielle (ANAE).
  • Portraits croisés : Difficile ce mois-ci de passer à côté de ces deux destins d’artistes ! Alors, sans tomber dans la nécrologie, mais en redonnant à l’art tout son génie – « Show must go on » pour Pina Baush & Mickael Jacksons.
  • PerspectivesBillet d’humeur : de la réflexion vers l’action – Au delà de l’outil Fonds Solidarité Logement, comment faire fructifier les aides apportées et valoriser les actions… Comment répondre au mieux aux problématiques du logement social, comment lutter efficacement contre la précarité ? – Idées, réponses et propositions – . (juillet / août 2009)

« Si avancer, c’est choisir
et si le choix est délicat,
évitons juste les faux pas.
La solution est si simple que ça ! »

Bon été à tous !

Non classé

28 juin 2009

Coup de Coeur : c’est le 21 juin 2009, il est 20h20 – Un jour on prend la plume, découvrez un essai, « réelle mais emballée triste réalité » – Surprise ! et si les mots étaient « muse-ic »…

Bonne Fête de la Musique C’est évident, la musique joue un rôle important pour moi ! Mais cette année, j’ai voulu jouer la carte de la différence, laisser le son de côté et redonner de l’importance aux mots… Croire à la poésie, à la virtualité du verbe plus qu’à la musiquette que certains méprisent hélas.

La main écrit se laisse emporter par un imaginaire, en étant brusquement embarquée par le tourbillon du réel… en aboutissant finalement à un drôle de portrait aussi drôle que concret :

« Réelle mais emballée, triste réalité… »
Au delà de tout soupçon,
on se laisse couler au fond
et quand on se redresse
qu’on donne le coup de pied
c’est la fragilité qui nous sauve en premier.
Dans ce drôle de ballet
on se transforme un peu
des plumes et des paillettes
pour oser aller mieux
Alors on la découvre dans sa complexité,
du vrai et du caché ; autant d’ambiguïtés
pour décrire notre vie ; ses ombres et ses dangers,
toutes les faces du monde en son humanité.
Du doux, des flous, un tout
nous laissant avancer…
marcher, courir, voler
trembler, coller serrer
Vivre une autre musique,
loin des vapeurs tragiques de notre société !
Logique, pudique, magique
quand on l’a oublié
et qu’elle s’impose à nous, telle une fille déclassée
lisse mais tellement là : triste réalité !
Oh là, mais qu’est-ce que c’est ?
je crois que s’est emballé
vaut mieux en rester là
autant se mettre au pas.
Toutes proportions gardées et sans arrières pensées
écrire le mot Stopper…
…. en toute humilité !
NC

En 2009, Bonne fête de la musique !