Catégorie

Non classé

Non classé

23 juin 2009

Edito Juin 2009 – « sur un fond de LGV »…

« Passager d’un train sans retour… »

Art design – L’homme et la machine au coeur d’un étrange paradoxe !
Partir en voyage a quelques chose de rassurant. Peu importe le moment voir même la destination, le voyage nous offre l’évasion : la possibilité de partir loin du quotidien, la permission d’envisager un aller sans retour… Rêver un vécu différent, bâtir son avenir autrement !

Mais finalement c’est sans doute le transport qui nous parait le plus apaisant, c’est pourquoi j’aime les voyages en train !

« Puisque vous partez en voyage« 
Reprise de N.LEROY et F.MOREL en gare de Bordeaux St Jean. -2007
Prendre le train, se donner la permission du voyage, c’est aussi prendre du recul, faire le point ou même porter un nouveau regard sur soi-même. Alors, enfermé dans une capsule, entre deux villes, au milieu de nul part, il faut savoir profiter de cet instant, apprendre à savourer cet entre-temps.

De septembre à juin, c’est la course – le temps d’une année active qui se déroule comme un voyage riche en saveurs et en rebondissements -.
Juin, on fait le point, on prend conscience du chemin parcouru… on revient sur les obstacles franchis, les défis relevés – « les ups »- et aussi les chutes, les faiblesses – « les downs »- quand on arrive pas à changer le sens de la marée, cette marée qui nous fait plus malheureux et plus gentil à la fois – ces « downs » qui nous rendent plus humains et plus fort encore à la fin du voyage, à l’arrivée du train.

Aujourd’hui et maintenant, le long du rail, porté par un drôle de « cliqueti »… chaquechan, chaquechan, chaquechan, chaquechan… on réfléchis. Comment nous en sommes arrivés là ?

Le mois de juin a cela de bien,… à l’image d’un court voyage en train, il nous permet de regarder où nous allons, où nous partons et comment nous voulons y arriver. Libre à nous d’en mesurer les écarts !

Entre départs et arrivées sans escales supplémentaires, demandez le programme :

« Le rail de la vie » in « le Monde »

  • Côté Zoom : parler c’est communiquer, que se passe-t-il donc quand on ne peut pas s’exprimer, quand l’Homme est privé de cette parole, quand il ne peut pas aboutir à l’interaction ou à la relation ? Autisme et communication en question – un ressentit, des mouvements, une expérience pleine d’émotion. –
  • Veille : Focus sur le projet d’échange européen GRUNDWIG qui prône « l’apprentissage tout au long de la vie »et qui permet de mettre en valeur différentes pratiques culturelles notamment en matière de documentation jeunesse (contes et autres comptines) : partage d’expériences autour de la pratique « lire avec les jeunes enfants ».
  • Coup Coeur : c’est le 21 juin 2009, il est 20h20 – Un jour on prend la plume, découvrez un essai, « réelle mais emballée triste réalité » – Surprise ! et si les mots étaient « muse-ic » (Bonne fête de la Musique).
  • Portrait du Mois : Connue pour ses travaux sur les « villes globales » – Londres, New York et Tokyo – où bat le pouls humain et financier de la mondialisation, découvrez la sociologue et écrivain Saskia Sassen.
  • Perspectives : Politique du logement et rénovation urbaine – Retour sur les journées d’échanges des acteurs de la rénovation urbaines, Jéru09 à Bordeaux, les 8 & 9 juin derniers.

Avant l’été, savoir tout donner être et évoluer,
sans oublier pour autant le sens du mot :
Vivez !

Non classé

18 mai 2009
Mai 2009 – Perspectives
Retour sur un succès : des engagements restent toujour à prendre !
Congrès National
des Fonds Solidarité Logement


Retrouvez les moments forts de ce premier rendez-vous, un événement ayant rassemblé plus de 75 Départements soit 680 acteurs concernés par la précarité face au logement.
A l’initiative du Fonds Solidarité de la Gironde soutenu par le Conseil Général de la Gironde et l’Assemblée des Départements de France, le premier congrès national des Fonds Solidarité Logement (FSL) s’est tenu à Bordeaux, les 23 et 24 avril dernier.
Consulter le programme du congrès en pdf.

Instaurés par la loi Besson du 31 mai 1990, les Fonds Solidarité Logement (FSL) ont pour but d’aider les familles ou les personnes les plus démunies qui rencontrent des difficultés pour accéder à un logement décent et indépendant ou pour s’y maintenir.
Depuis le 13 août 2004 – acte 2 de la décentralisation – les FSL ont été transférés aux Conseils Généraux qui ont choisi des configurations très différentes (internalisation, régie directe, association, groupement d’intérêt public…)
Ainsi, pour impulser un rayonnement national sur les questions du logement et de précarité, le Conseil Général de la Gironde a souhaité rassembler l’ensemble des Départements et acteurs concernés autour d’un seul et unique événement.

Philippe MADRELLE, président du Conseil Général de la Gironde, a ouvert ce congrès en rappelant les enjeux d’une telle rencontre cinq ans après la refonte de la décentralisation. L’objectif principal de cette manifestation était de dresser un état des lieux de la précarité face au logement, en « générant un véritable réseau professionnel entre les différents dispositifs FSL ».
Consulter l’intégralité du discours prononcé à cette occasion par Philippe Madrelle, Président du Conseil Général (document PDF).

Deux anciens ministres du Logement étaient présents : Louis BESSON (photo ci-contre), président de Chambéry Métropole, qui a rappelé l’historique des FSL et Marie-Noëlle LIENEMANN, présidente de la Fédération des sociétés coopératives HLM, qui a comparé les politiques de logement dans les différents pays européens et a proposé la création d’une « couverture logement universelle ».

Patrick DOUTRELIGNE (photo ci-contre), délégué général de la Fondation Abbé Pierre rappelait l’érosion des crédits du logement de la collectivité publique (oscillant autour de 1,8 à 2,2% du PIB depuis 20 ans).
Jean-Louis SANCHEZ, délégué général de l’observatoire national de l’action sociale décentralisé plaidait pour un retour à plus de fraternité dans les politiques publiques de logement.

Thierry REPENTIN, président de l’Union sociale pour l’habitat a notamment appelé à une nouvelle offre de logements sociaux, plus massive, et à lutter contre la précarité énergétique avec un objectif d’améliorer thermiquement 100.000 logements sociaux en deux ans.

Enfin pour clôturer le congrès, Claudy LEBRETON, président de l’Assemblée des Départements de France a salué le succès d’une telle initiative : « un congrès extrêmement riche quant aux échanges tenus, que ce soit en termes de bilan depuis la décentralisation du dispositif auprès des conseils généraux, mais aussi, sur les problématiques de précarisation des ménages et la prospective à développer pour mieux connaître les situations de précarité énergétique qui se développent dans notre pays ».
Consulter la résolution du congrès (document PDF).

Non classé

9 mai 2009

Edito : en Mai… si on chantait !

« Comme une chanson
qui nous ressemble… »
Le mois de mai… mais que peut on écrire sur le mois de mai ? Pfff… aucune idée !
Et si tout se trouvait finalement dans les chansons… Alors, en Mai, « si on chantait » !
« On connaît la chanson« . -Alain RESNAIS. -2001

Mettre des mots sur une musique, des phrases sur un air connu… On connaît la chanson – Une chanson que l’on pourrait décrire comme une action technique et artistique ou un acte d’extrême franchise qui expose dans son être sa propre dualité de sens, rendant ainsi possible une multitude d’interprétations.

Les notes peuvent aussi bien véhiculées des preuves intellectuelles (la chanson à texte ou engagée), des « délires d’enfants » (des petits airs, musiquettes ou ballades), ou autres « Na Na Na« …
« Na, Na, Na« . -Mathieu BOOGAERTS, Vincent DELERM. -2006
Ainsi, il nous est possible de rapprocher la musique d’un acte cultivé presque précieux ou d’une simple éruption de joie : on y trouve deux cultures, deux mondes et deux familles…, des valeurs qui s’opposent ou se rassemblent au rythme des envies de chacun.
Et si plus simplement, on arrivait à considérer le chanson comme un cri que l’on pousse pour faire passer des sentiments et quelques états d’âmes… Se libérer, faire éclater sa joie ou hurler sa colère… pour enfin se sentir mieux. La musique apparait alors comme un véritable échappatoire, comme des « défouloirs » pour vivre en harmonie ! – « De n’importe quel pays, de n’importe quelle couleur, la musique est un cri qui vient de l’intérieur » –
Bref, est-ce si original de présenter les chansons comme vecteurs de communication ? Pas forcément… En effet, s’intéresser à ce processus particulier, ce n’est ni plus ni moins redonner de l’importance aux autres, à des auteurs, aux Hommes… et à ces choses qui font les Hommes : projections, attentes relationnelles, réparations de blessures profondes, reproductions des schémas inconscients, manipulations pour échapper à l’orgueil, à l’ego, à la jalousie, à la dépendance affective, au mal-être voire à la dépression.

Ainsi, puisque la chanson peut être si riche en symbole, nous pouvons composer une musique spéciale qui accompagnera le programme du mois :

  • Côté Zoom… « la variété française sur le divan« *, quel défi passionnant ! Si les arts permettent souvent de révéler l’Homme, alors comment apprécier « ses mises à nues » ? comment comprendre et analyser ses confidences artistiques : entre communication, introspection, poésies et chansons le tout est de savoir apprécier ce moment !
  • Coté Doc : « Le déroulement de l’événement est plus révélateur que l’événement lui-même »…, Elle et Lui forment un couple uni, deux…, soudain, ils se sont aimés puis se sont quittés… Découvrez une histoire [d’amour] quotidienne qui n’a pourtant rien à voir avec « le fait d’habiter Bagnolet« .
  • Coté Com : Quand Soeur Sourire s’en va doucement « routier, pauvre et chantant » et quand le cinéma donne l’occasion de lier la religion et la chanson, la pub aussi voit des bonnes soeurs ! En ayant le sens de la dérision faites un petit tour d’horizon…
  • Côté Coeur : Et si le plus étrange des désirs de l’Homme était d’épier l’Homme ! Voir sans être vu tout en ayant une folle envie d’être et de rester voyeur… N’est-ce que du voyeurisme ou la mise en place d’un curieux processus introspectif ? La réponse à travers deux propositions artistiques : Coup de coeur au « Safari Intime » de l’Opéra Pagaï et retour sur « Libido Sciendi » de Pascal Rambert.
  • Perspectives : A peine un mois après la manifestation, retour sur le 1er Congrès National des FSL, un événement ayant rassemblé plus de 75 Départements soit 680 acteurs concernés par la précarité face au logement.

En mai, si entre communication et chanson, un amalgame était possible, et si la plus belle des musiques restait celle que l’on chante…

Qu’on soit venu d’ici, qu’on soit venu d’ailleurs,
Star à l’académie ou bien libre penseur,
Qu’on soit pop, qu’on soit star ou total inconnu,
Qu’on soit pro du prime-time, ou chanteur dans les rues,

Tant qu’il y aura des Hommes pour aimer ce métier,
Dans nos maisons de disques, des gens pour écouter :
Dénicher le talent et encore adorer,
dépenser de l’argent autant que d’en gagner.

Et puisqu’ enfin je suis en toute honnêteté, issu de ces deux mondes…
Tant que je penserai que l’on peut malgré tout,
ses plumes conservées, danser avec les loups, sans être carnassier !

J’irai avec plaisir et sans arrières pensées,
recevoir mon trophée et surtout le dédier,
à tout les anonymes qui font de nous des rois,
et à tout le métier qui me laisse être moi !
Zazie – « Victoires de la musique : interprète féminine de l’année« . -2002

Non classé

4 avril 2009

Avril 2009 : Vivre pour comprendre et devenir quelqu’un

Toujours vers VOUS…
en restant MOI
!

Reproduction interdite – NC
Drôles d’états…
Enfermé dans une bulle, je me retrouve ici aujourd’hui… à un moment donné je suis là : c’est moi !

Tout autour, ce bruit, cette dynamique, ces échanges, ces voix : ces « je », ces « tu », ces « il », ces elle, ces « ils et ces « elles » qui donnent souvent des ailles : c’est tout simplement nous ou tout juste vous !

Tout le défi de notre vie serait donc d’accomplir des beaux projets ensemble – comprendre agir pour soi, sans pour autant se couper des autres ou s’engager pour les autres, tout en n’oubliant pas son « moi » ou le fait d’être soi. – Pour cela, il conviendrait alors d’envisager notre vécu comme une expérience à s’approprier : recueillir des données, apprendre à les trier, les ordonner, disposer des faits et de leurs effets tout en percevant surtout les causes qui leurs sont associés.
« Quand il s’agira de choisir ou d’inventer des causes aux effets qui auront été longuement collectés, il faudra faire un tri. Et qui guidera ce tri (il s’appelle comprendre) ?
Rien d’autre que les expériences acquises en propre
« .
« Vivre pour comprendre » de Germaine Tillion,
extrait du « Monde Diplomatique » Avril 09
Seulement le vécu, l’expérience, le rôle de notre « moi » mis en situation nous permet d’établir un diagnostic : vivre pour comprendre et devenir enfin quelqu’un [de bien], à son propre rythme, selon sa propre temporalité.

Enzo Enzo in « Juste quelqu’un de bien »
Alors en avril, au coeur d’un nouveau tympo qui se rapproche du mois du « Moi », le Zen News donne la priorité seulement à ce qui est important : observer, trier, comprendre, vivre et surtout être là !

Pour cela, il me parait indispensable de ne pas oublier d’écouter, ou plutôt de prendre le temps, parfois, de s’écouter – analyser, prendre du recul, et n’ayant même pas peur d’être ringard : réfléchir avant d’agir -… Ainsi, au delà de l’écoute, ne vaudrait-il pas mieux entendre, pour tendre un nouveau pont entre toi et moi, entre vous et mois… entre nous et le monde qui nous entoure ?

De même, à l’heure du zapping, à l’heure où tout va trop vite, ne vaudrait- il mieux pas regarder, prendre le temps de visualiser nos idées, au lieu de les voir furtivement se dérober devant nos yeux ?

Loin des sermons, loin des leçons, mais toujours concerné, le Zen News se tourne une nouvelle fois vers vous :

  • Côté Zoom : Juste une vision de la communication, « et si communiquer c’était d’abord donner ». Le chargé de com, avec la responsabilité qui lui incombe ne pratique-t-il pas une autre idée du don de soi ?
  • Côté Veille : conjuguer la veille à la culture sans pour autant connaître l’usure… entre danse, cinéma, théâtre et concert… l’offre peut parfois être salutaire, faut-il encore vivre son art à sa manière !
  • Portrait : Cette année, Jacques Tati aurait 102 ans. La Cinémathèque française rend hommage à cet acteur et réalisateur d’œuvres modernes, riches de gags, jusqu’au 2 août. Le Zen News fait un petit détour chez l’Oncle Hulot !
  • Coté Coeur : « I want you » de Quentin SCALABRE ou une démarche figurant l’influence des mass-médias sur la construction de nos modèles et de nos repères, somme toute, des canons universels. Une interprétation de l’oeuvre, retour sur l’intention artistique.
  • Perspectives : Le 1er Congrès National des FSL les 23 et 24 avril au Palais des Congrès de Bordeaux… désormais plus qu’un projet à porter, désormais une réalité à imposer…

« La normalité est une expérience plus extrême
que ce que les gens veulent communément admettre. »

David Cronenberg
En avril répondez à vos propres normes,
en gardant toujours à l’esprit que l’important
est juste de pouvoir prétendre être « une belle personne » !

Non classé

8 mars 2009
Perspectives : 1er Congrès National des Fonds Solidarité Logement

23 et 24 avril 2009
au Palais des Congrès de Bordeaux
« Objectif Congrès… »

Edito de Philippe MADRELLE – Président du Conseil Général de la Gironde

« Permettre la rencontre de l’ensemble des professionnels des Fonds Solidarité Logement de France, quatre ans après la prise en charge de ce dispositif par les Conseils Généraux : tel était mon souhait et celui de toute mon équipe !

Aujourd’hui, c’est désormais chose faite puisque le Conseil Général de la Gironde, soutenu par l’Assemblée des Départements de France, lance le 1er Congrès National des FSL.

Cette toute première édition est plus que symbolique, car c’est avant tout un projet innovant qui se concrétise. Au-delà d’un simple événement, c’est aussi l’occasion de dépasser le simple rôle de l’outil FSL, en dressant une typologie nationale des structures, en impulsant un élan d’échanges entre les différents partenaires et les acteurs de la précarité et du logement ou encore de voir émerger une véritable dynamique de travail en réseau.

Puisse cet événement remporter le succès qu’il mérite, en nous permettant de réduire ensemble la précarité face au logement et d’accompagner toujours davantage ceux qui en ont besoin ! »

Ce congrès se tiendra les 23 et 24 avril 2009 au Palais des Congrès de Bordeaux lac. Il est ouvert aux Conseils Généraux et aux professionnels des FSL, ainsi qu’aux différents partenaires et acteurs de la précarité.

Inscriptions :
Pour vous inscrire, remplissez le formulaire en ligne ou téléchargez le bulletin d’inscription et retournez-le avant le 27/03/09 à :

CEB – Département Accueil Congressistes –

BP 55 33030 Bordeaux Cedex – France

Hébergement :
Vous pouvez consulter la liste des hôtels
situés près du Palais des Congrès de Bordeaux Lac.

Contact : Pour tout renseignement,
vous pouvez contacter Nicolas CHABRIER au 06 31 21 99 59 (congresfsl@cg33.fr)
Source : Conseil Général de la Gironde

Non classé

1 mars 2009

Mars 2009 : au revoir les DOWN, bonjour les UP…

Don’t worry, be happy :
n’ayez pas peur… on rebondit !

Loin d’un début de cycle, en n’ayant rien à voir avec les fêtes de fin d’année… on (re) trouve le mois de Mars : une continuité, une course entamée qui ne doit pourtant pas connaître de morosités… Ainsi, pourquoi ne pas en profiter pour se relancer !

« Mars, et ça repart… »

Rien à voir avec la barre chocolatée, le Zen News entrevoit juste une autre possibilité : renverser la tendance !
Aujourd’hui, la crise économique comme celle du logement, la baisse du pouvoir d’achat, la précarité, la pauvreté, ou encore le chômage… ne sont pas que des avatars à brandir pour illustrer les grands maux de notre société. Non !…
Maintenant, ces difficultés sont de plus en plus présentes et c’est donc à nous d’en minimiser les impacts quotidiens. Nous devons tous nous sentir concernés !

« Les Espoirs du Cinéma Franças aux Césars 2009″ :
se sentir concerner, c’est devenir acteur de notre propre vie !
« … Nous sommes acteurs de notre vie et de ce fait de notre réussite.
Si ce n’est déjà fait, vous pouvez donc,
vous aussi être acteur de votre réussite.
Nous SEUL sommes acteur de notre vie.
Nous SEUL sommes maître à bord.
Nous SEUL tenons le gouvernail de notre destinée.
Nous SEUL en choisissons le cap. »*
Toutefois, pour rester engager, pour garder cette passion singulière qui nous anime ou tout simplement pour relativiser, nous devons prendre du recul et « prendre la vie du bon côté »…

« Ici les Enfoirés 2009″ – le 06/03/09 sur TF1
une initiative ludique mais concernée,
une prestation artistique modeste mais impliquée,
une volontée ou l’illustration d’un nouveau sens des responsabilités !

C’est pourquoi, avec autant de puissance qu’une pluie d’électrodes, mieux que deux palettes chargées à 300, le « Zen News » se veut être un véritable « moteur stimulant » :

  • Coté Zoom : « C’est le moment de positiver » – A l’heure où la revue du « Management » vous invite à l’optimisation, nous devons apprendre à communiquer avec le sourire ! Une première action indispensable et efficace pour envisager de bonnes relations…
  • Coté Com : Sourire ne doit pas nous empêcher de rester lucide, de garder les yeux ouverts… Est-ce que la Com’ est un bon anti-crise ? et qu’en pense l’APACOM ?… Réponse à Bordeaux, au coeur du « Face à Face de la Communication 2009″.
  • Côté Doc : Le « Zen News » en a déjà parlé, mais à une époque où le genre prend de plus en plus de liberté, il parait important de présenter sa propre version des faits : entre révisions de presse et revue de presque – Césars et Victoires : leçon de revue de presse !
  • Portrait du Mois : à l’occasion de la sortie de son « autobiographie non autorisée« , on était en droit de vous offrir plus qu’une « pub-story », un beau récit… le roi de la Com – comme ci, comme ça – une signature : Jacques Séguéla !
  • Côté Coeur, c’est simple comme une chanson : « Jimmy » by Moriarty – Une balade simple et douce, sans effets… juste un air enchanté !
  • Perspectives : Objectif Congrès – à nous de jouer ! – mission évenementielle bientôt terminée, on garde le cap jusqu’à l’arrivée.

Puisque rien n’est pire que le renoncement,
désobéissez et vivez pleinement.
Au fil des mois restez vous même et surtout ne renonconcez pas…En mars, ne lâchez rien, cela vous va si bien !

Non classé

9 février 2009

Avenir, mouvements, risques et tremblements,
en Février tout est amour !

De jours en jours,
de surprises en surprises :
Oh la belle prise !
Suivant les flots d’un accent pur ou dans la danse des « Poupées Russes« , comme ça… librement : et si on parlait d’amour…. Quelle originalité !!!
« C’est quoi ce bordel avec l’amour » in « Les Poupées Russes » C.KLAPISCH

C’est vrai… on colle souvent au mois de Février, la douce image des « Amoureux de Peynet« , celle où Valentine et Valentin, unis, d’accord et sur la même longueur d’onde, s’en vont doucement dans le vent des sentiments. Non une brise, mais un vent violent venant d’ailleur… à l’image de ce même vent, qui, il y a quelques jours a ravagé, non sans amour, tout le Sud Ouest de la France !

Alors en ce début de mois où l’amour semble réglementé, l’Homme semble avoir plus qu’une idée, plus qu’une simple envie : l’envie de se changer les idées. Il voudrait se laisser glisser et envahir par cette utopie, ce rêve « doux – violent » qui permet de s’endormir en aimant.

Mais l’Amour, qu’est-ce donc au fond ?
N’est-ce pas un mélange d’eighty, de glowy, de pulpy, de girly… ? entre stream et dream entre swing et trash : ou quand le trash devient mainstream et quand le swing devient love dream… Et si l’amour était juste un élément qui nous permettait d’affronter la réalité, de garder sa maturité tout en bousculant les tout, en jouissant le quotidien !
« Jeu de mains » in « Les Poupées Russes » – C.KLAPISCH
Bref, l’amour au delà des images…, c’est peut être une force ! Cette force qui permet aux hommes et aux femmes, de mener, à armes égales, la même course de la vie, celle que l’on peut mener à deux mais qu’on gagne souvent en solitaire.

Ainsi, porté par un même élan d’amour, Février sera vif, joyeux et coloré :

  • Côté Zoom, plus que de belles histoires, des cadeaux, ou des sentiments, le Zen News a souhaité s’intéresser au fait d’être deux : il s’agit de définir cette interaction comme un processus de communication – en un mouvement on se sent, en un regard on se comprend… en étant deux, on communique déjà !
  • Côté Com : En 2009, les temps changent, le métier et les pratiques aussi… C’est pourquoi en se rappelant des « tendres années ISIC », braquons nos projecteurs sur la « 2ème Edition des Regards sur la Com en Aquitaine ».
  • Côté Doc : En dépassant le documentaire et en s’éloignant du docu-fiction, Maïwenn nous invite à entrer dans le « Bal des Actrices« , en maîtrisant avec merveille l’art du récit filmique… Notre mission : faire découvrir un nouveau genre, tout en saluant l’audace d’une jolie performance.
  • Côté Coeur : « On devient très vite acteur parmi des milliers d’autres acteurs : par un air de musique reconnu, par des amis rencontrés, par l’interpellation anonyme de carnavaleux chaleureux ou par l’intrigue personnalisée d’une relation déguisée et donc momentanément inconnue… »* Chacun choisit sa voie pour accéder à la joie collective, pour apprécier son Carnaval de Dunkerque.
    *Citation de M. Michel DELEBARRE, Maire de Dunkerque.
  • Portrait du Mois : Elle crève tous nos écrans, en dépassant la star et en préférant nous montrer la beauté d’une véritable humanité. Dressons ensemble le portrait de Yollande Moreau, cette « géante aux yeux nus » qui fait finalement du cinéma le théâtre de sa vie.
  • Perspectives : Enfin, en février 2009, découvrez le programme du 1er Congrès National des Fonds Solidarité Logement.

Dans ce mois que nou avons voulu Amour, n’oublions surtout pas d’Être.« Je me suis rarement perdu de vue ;
je me suis détesté, je me suis adoré,
puis nous avons fini par vieillir ensemble »
Paul Valéry

Non classé

30 janvier 2009

Perspectives :

Ciel de l’événementiel !

2009 reste également l’année du 1er Congrès National des Fonds Solidarité Logements qui se tiendra les 23 et 24 avril au Palais des Congrès de Bordeaux – présentation de cette manifestation qui entre rencontres, débats et conférences a pour principales vocations d’impulser un rayonnement national sur les questions du logement et de la précarité.

L’Assemblée des Départements de France…

… et le Conseil Général de la Gironde…

… organisent…

Le 1er Congrès National
Des Fonds Solidarité Logement :

Précarité & Logement

Les 23 et 24 Avril 2009au Palais des Congrès de Bordeaux

Mesdames, Messieurs,

Instaurés par la loi Besson du 31 mai 1990, les Fonds Solidarité Logement (FSL) ont pour but d’aider les familles ou les personnes les plus démunies qui rencontrent des difficultés pour accéder à un logement décent et indépendant ou pour s’y maintenir.
Depuis le 13 août 2004 – acte 2 de la décentralisation – les FSL ont été transférés aux Conseils Généraux qui ont choisi des configurations très différentes (internalisation, régie directe, association, groupement d’intérêt public…)
Ainsi, pour impulser un rayonnement national sur les questions du logement et de précarité, nous avons souhaité rassembler l’ensemble des Départements et acteurs concernés autour d’un seul et unique événement.

Nous avons le plaisir de vous informer de la tenue
du 1er Congrès National des Fonds Solidarité Logement
Cette manifestation entre rencontres, débats et conférences a pour principale vocation de dépasser le simple rapport à l’outil FSL et de partager les expériences départementales, quatre ans après la prise en charge du dispositif par les Conseils Généraux :

Nos objectifs :

Information : apporter une meilleure connaissance de l’outil FSL.
† Fédération : favoriser les échanges entre les acteurs départementaux.
† Valorisation : tirer profit des débats, échanges et interactions nationales en rendant possible une observation pérenne de la précarité face au logement.

En comptant déjà sur votre présence…
… nous vous prions de croire, Mesdames, Messieurs en l’expression de nos salutations distinguées.

Contact : congresfsl@cg33.fr / 06 31 21 99 59
Non classé

10 janvier 2009
EDITO : « Ouvrons les yeux sur 2009″

En 2009, un nouveau don :
regarder au présent !

Après Dunkerque en 2008,
c’est à Toulouse que le « Zen News » décide de maintenir le cap
sur une nouvelle année Avant 2010, il va falloir marquer la décennie 2000, alors en HAUT, on se prépare à vivre une année où toutes les audaces ont l’air permise : on déplace l’heure du prime-time sur les chaînes publiques en supprimant « le temps de la réclame », tandis qu’une femme retourne travailler cinq jours après une césarienne… On parle de supprimer le juge d’instruction et de maintenir le cap sur la réforme des collèges… le tout en relançant la croissance, en prônant la paix dans le monde (un ambition dénuée bien sur de tout intérêt) sans sombrer dans aucune dictature !

Et nous EN BAS, que nous réserve 2009 ? Tout d’abord une année difficile économiquement, ce qui va encourager, j’en n’ai bien peur, un certain repli sur soi (et sur nos propres intérêts) au dépend des actions de groupes où de la solidarité, de l’échange, de l’émulation… choses indispensables à un bon fonctionnement social.
Heureusement, pour les baises de moral, les dépressions, ce qu’il convient d’appeler « les Downs », il nous reste la cuisine française, la musique et tous ces biens matériels qui nous invitent et nous aident souvent à résorber tant de peines.

Ainsi, pour lutter contre tous ces contrastes, tous ces faussés, tous ces inégalités qui risquent de s’amplifier encore davantage, il convient d’ouvrir et garder les yeux ouverts sur 2009 : pour ne pas oublier les récifs de la réalité, tout en croyant à la réalisation des grands projets, pour ne pas oublier l’essentiel quand le superflu à tendance à nous bouffer… pour tout simplement rester naïf et avoir encore et toujours des idéaux et des valeurs… des valeurs humaines et sociales dans lesquelles le « Zen News » compte bien, une année encore, se retrouver. En effet, communiquer, n’est-ce pas avant tout se tourner vers les autres !

Le temps a passé… et même si mon portrait fut un peu modifié, l’objectif éditorial n’a donc pas changé – toujours plus d’information et de communication en 2009 !
En janvier, le « Zen News » propose donc :

  • Côté Zoom : comme chaque année, portons un dernier regard sur 2008, « On fait le bilan calmement et sereinement » – tendances, portraits, coups de coeur et coups de gueule, grandes news et petites brèves… c’est partout pour un dernier flashback !
  • Coté Com : « les voeux dans tous leurs états »… Nous vous souhaitons une bonne année – comment ? avec quelques graphismes, quels mots, quelles originalités – Retour sur quelques exemples.
  • Côté Doc : Pleins feux sur la veille ! Parce que la veille bouge, nous vous proposons une vision plus claire des enjeux et des apports de ce « nouveau monde » qu’est la veille documentaire (sources ADBS, Infodoc).
  • Portrait du mois : en janvier, le Zen News a souhaité incontestablement un accent toulousain à sa publication – découvrons les Bombes 2 Bal et les Fabulous Trobadors, deux groupes occitans qui défendent avant tout les valeurs du sud de la France.
  • Perspectives : Ciel de l’événementiel, 2009 reste également l’année du 1er Congrès National des Fonds Solidarité Logements qui se tiendra les 23 et 24 avril au Palais des Congrès de Bordeaux – présentation de cette manifestation qui entre rencontres, débats et conférences a pour principales vocations d’impulser un rayonnement national sur les questions du logement et de la précarité.
  • Coup de Coeur à « La Nouvelle Info Publique » : quand France 4 décide de donner la paroles aux 16-18 ans , nous découvrons un nouveau concept de débat politiques et citoyens – Question de génération (Source « Génération solidaire » LMDE).

« Le Zen News vous souhaite une bonne et heureuse année 2009,
puisse t-elle vous conduire à toutes les réussites :
personnelles, professionnelles, sociales et humaines. »

Non classé

3 décembre 2008

Décembre 2008

Le temps d’un dernier flashback…

« Cher Père Noël,
je voudrais juste revenir en arrière,
vous demander un peu de temps…
… avant de dresser le bilan.
Un éclat différent dans la nuit de décembre.
Et oui j’ai peur du noir ! « 
« J’ai peur du noir » Aldebert in « Enfantillages » 2008
Nous y sommes… le dernier Edito avant 2009 ! Celui-ci je le veux différent : appaisant, bienveillant, mais aussi bien vivant – désarmant d’harmonie, de folies, d’envies et de défis -. Le dernier objet d’une longue série peut prendre la forme d’une synthèse – la richesse d’un tout aux multiples facettes – mais il peut aussi se présenter sous les traits d’un « réflexe innovant » – un acte qui nous permet d’oser pour la dernière fois -.

Mais l’éclat, l’originalité, l’abandon des règles et le « laisser aller » ne vont pas forcément de paire avec la tenue d’un blog comme le « Zen News » : c’est un support qui se veut d’abord sérieux, puis réactif, percutant… un support qui a pour vocation d’illustrer toute la force que peut revêtir l’information à travers les gestes, les mots, les paroles et les actions de communication des hommes. Un blog qui veut donner une place de choix aux savoir-faire en répondant à de réelles méthodes stratégiques (une gestion scientifique des contenus : la documentation).

Alors que faire ?
…que faire quand à l’aube d’une nouvelle année, nous savons bien que nous n’avons pas tout donner…
…que faire quand nous sentons qu’il nous aurait fallut plus de cran, de conviction, d’archanement, de volonté pour être satisfait de ce que nous avons fait pendant ces douze mois écoulés.
…que faire quand nous n’avons plus le temps pour donner toutes leurs étendues aux trajectoires de l’information, pour traduire chaque « paysage idéologique » que nous propose les sciences de la communication ?

En décembre, le « Zen News » a trouvé une solution pour profiter d’une dernière occasion de partager des contenus singuliers : il souhaite donner du sens aux engagements qui ont illustré largement cette année 2008.

Plutôt que de vous offrir une programme de fête, le Zen News a décidé de vous offrir un cadeau encore plus beau : l’expérience du flashback ! Ainsi, comme des enfants, je vous propose de déballer quelques sujets que je n’ai pas eu le temps d’aborder cette année.

Il y a un temps pour tout, revenez dans le passé
et laissez-vous tentez !

« Un temps pour tout » Vincent Delerm in « Quinze chansons » 2008
Noël 2008 : une pause annuelle qui peut très bien s’accompagner de lecture et de chocolat
Bonnes fêtes à vous tous !